Le Wi-Fi n’est probablement pas prêt de disparaître dans les années à venir, mais les scientifiques se penchent déjà sur de nouvelles solutions pour répondre aux besoins sans cesse grandissant en matière de consommation de la bande passante.

En effet, le nombre d’appareils se connectant à Internet en sans-fil a explosé ces dernières années et la nécessité d’avoir une connexion sans fil très rapide, capable de gérer le flux, est devenue une nécessité.

Appareils

Le Wi-Fi a réalisé de nombreux progrès sur cette question de vitesse de transmission et de la congestion, mais des limitations commencent à apparaître, malgré les différentes normes (802.11a, b, g, n et plus récemment ac) et nouvelles bandes d’émissions (2,4 et 5GHz), les bornes Wi-Fi doivent désormais agréger les différentes bandes afin de pouvoir obtenir un débit supérieur au gigabit (1000 megabits).

Les scientifiques et de nombreuses sociétés travaillant activement sur le sujet, se sont donc penchés sur une solution alternative, appelée Li-Fi, pour Light Fidelity, et dont le débit réel dépasse déjà le gigabit.
Ainsi, une ampoule LED compatible deviendra source d’émission de lumière et du Li-Fi.

Li-Fi

Contrairement au Wi-Fi qui fonctionne grâce aux ondes radios du spectre électromagnétiques et ont donc la faculté de traverser les murs, or, la Li-Fi n’en est pas capable car elle fonctionne grâce à la lumière (spectre optique visible).

Par conséquent, le rayon d’émission est très limité, dans la rue, il faudra rester à proximité de la source de lumière et dans un espace clos comme une pièce de votre maison, il faudra se limiter à la pièce éclairée.

Le Li-Fi, comment marche cette technologie ?

Il repose sur le principe du photophone de Bell expérimenté au cours des années 1880, en remplaçant les vibrations des miroirs réfléchissants par des récepteurs et émetteurs.

La source lumineuse est reliée au réseau par un câble Ethernet, couplée avec un récepteur pour récupérer le signal émis par les appareils qui y sont connectés à proximité du point lumineux.

Fonctionnement du Li-Fi

Comme pour toutes les technologies, l’information est échangée par le biais de modulations, ici il s’agit de jouer sur la fréquence de scintillement : lorsque l’ampoule est allumée, elle représente le bit 1, dans le cas inverse, le bit 0. À l’instar du morse, l’information sera recoupée par un décodeur qui va recevoir et reconstruire la série de données (lumière allumée/éteinte).
Ainsi, à haute fréquence, elle n’est pas perceptible par l’œil humain. Cela va donc permettre d’établir des connexions très haut débit sans vous plonger dans le noir par intermittence.

Jour / Nuit, Les Visiteurs

Quels avantages, pour qui, pour quoi ?

Malgré un problème de mobilité, lié à l’isolation de la lumière dans chaque pièce, cet inconvénient peut se transformer en un argument incontournable pour une sécurité optimale : le Li-Fi étant isolé entre quatre murs, cela limite fortement tout risque de piratage. Cette solution permet notamment aux organismes gouvernementaux et aux banques, des structures hautement sécurisée, de démocratiser les technologies basées sur le sans-fil.

Li-Fi et lumière isolée dans une pièce

Un réseau localement défini permet également d’identifier une pièce ou un lieu en particulier pour cibler ou identifier des équipements en particulier. Dans le cas d’une maison, les objets connectés d’une pièce seront isolés, mais également ciblables plus facilement sur le réseau. Dans un lieu public tel qu’un magasin, un aéroport ou une gare, le ciblage par rapport à une location dans un bâtiment permet de délivrer une information ou du contenu personnalisée. Dans un aéroport, la localisation par le réseau vous permet de donner des informations de l’aérogare, dans un magasin, des offres liées à un rayon précis.

Contrairement aux ondes radio, qui peuvent être brouillées, créer et subir des perturbations, le spectre optique permettra de proposer une connectivité Internet dans les avions et hôpitaux par exemple.

Cabine d'avion Virgin America / Virgin America

Un sujet qui est directement lié aux centres de soin, le Li-Fi serait une solution à la problématique de l’électrosensibilité et à la tristement célèbre nocivité connue des ondes radio, car la lumière n’est pas connue pour être une source dangereuse (cela reste discutable face à l’exposition continue à la lumière artificielle).

Le spectre lumineux n’étant pas régulé et donc non soumise à des délivrances d’autorisations sur des fréquences spécifiques, les bandes sont plus larges et peuvent donc accueillir beaucoup plus d’appareils connectés, ce qui rend le Li-Fi attractif pour tous les objets connectés, dont le nombre croit de façon exponentielle.

Dans les deux ans à venir, la vitesse de transfert devrait atteindre les 3 gigabits, soit trois fois plus qu’aujourd’hui.

Malheureusement, une simple ampoule ne fait pas tout, elle est unidirectionnelle, l’ampoule LED émet, mais ne peut pas recevoir. Un récepteur à côté est donc nécessaire.
Petite note supplémentaire : évitez d’éteindre la lumière

Le Li-Fi va-t-il remplacer le Wi-Fi ?

Non. Les deux technologies sont différentes, mais ont un même but : connecter.

Selon les cas, les deux technologies peuvent parfaitement cohabiter. Le réseau Wi-Fi sera toujours utilisé par les appareils pour se connecter à Internet, principalement grâce à une meilleure portée et compatibilité avec les appareils déjà en circulation.

La Wi-Fi sur l'iPhone

Par ailleurs, pour rendre les appareils existants compatibles Li-Fi, dans le cas d’un ordinateur, il faudrait un récepteur/émetteur, à connecter par USB par exemple, un peu comme une clé USB Wi-Fi.

En revanche, il ne serait pas surprenant de voir la Li-Fi fleurir dans les avions de ligne commerciaux, afin de proposer une connectivité à Internet de façon sécurisée, sans créer une quelconque perturbation.

Avec l’avènement des objets connectés, il est fort probable de voir de voir la Li-Fi apparaître dans nos maisons, pour séparer les canaux de communication, qui est capable d’accueillir un nombre d’appareil connecté bien plus important de façon simultanée.

Bienvenue dans la nouvelle ère de l’Internet des objets et du réseau.

Et vous, quel avenir réservez-vous au Li-Fi ?